« Modèle:Fr/Recommandation concernant les chauve-souris » : différence entre les versions

De GrottoCenter
(2 commentaires en tête de modèle)
 
(3 versions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 37 : Ligne 37 :
 
* Je ne m'attarde pas dans la zone “habitée”,
 
* Je ne m'attarde pas dans la zone “habitée”,
 
* Je ne stationne pas à la verticale directe de la chauve-souris, même sans lampe acétylène (la chaleur dégagée par le corps monte).
 
* Je ne stationne pas à la verticale directe de la chauve-souris, même sans lampe acétylène (la chaleur dégagée par le corps monte).
*J'utilise un éclairage électrique de faible puissance et j'éclaire au sol le temps de franchir la zone « habitée ». La lumière rouge est significativement moins dérangeante pour les chauves-souris.
+
* J'utilise un éclairage électrique de faible puissance et j'éclaire au sol le temps de franchir la zone « habitée ». La lumière rouge est significativement moins dérangeante pour les chauves-souris.
 
* Je limite le plus possible les bruits et la parole lors de ma progression dans leur environnement perceptible (cliquetis métalliques, bruits de pas sur les éboulis, etc.).
 
* Je limite le plus possible les bruits et la parole lors de ma progression dans leur environnement perceptible (cliquetis métalliques, bruits de pas sur les éboulis, etc.).
 
* Dans les passages étroits, je redouble de vigilance pour détecter la présence de chiroptères.
 
* Dans les passages étroits, je redouble de vigilance pour détecter la présence de chiroptères.
Ligne 47 : Ligne 47 :
 
L'emploi d'explosifs dégageant des gaz toxiques, les détonations, la modification de l'intégrité physique d'une grotte peuvent entraîner la mort des chauve-souris ou une désertion du site.
 
L'emploi d'explosifs dégageant des gaz toxiques, les détonations, la modification de l'intégrité physique d'une grotte peuvent entraîner la mort des chauve-souris ou une désertion du site.
   
Il est nécessaire de vous assurer de l'absence de chiroptères sur les sites ou de tels chantiers sont réalisés.
+
Il est nécessaire de vous assurer de l'absence de chiroptères sur les sites de tels chantiers sont réalisés.
   
=== Coordonnées des correspondants chiroptères en France ===
+
=== Correspondants chiroptères et protection du milieu souterrain en France ===
   
* [http://www.sfepm.org/groupeChiropteres.htm Le Groupe Chiroptères de la SFEPM]
+
Une liste de correspondants chiroptères régionaux est publiée dans la rubrique "[http://www.sfepm.org/groupeChiropteres.htm Le Groupe Chiroptères National]" de la [https://www.sfepm.org/tout-savoir-sur-la-sfepm.html Société française pour l'étude et la protection des mammifères (SFEPM)].
   
  +
La sauvegarde des chiroptères s'inscrit notamment dans la protection globale du milieu souterrain.
[[Image:Big-eared-townsend-fledermaus.jpg|thumb|center|upright=1.3|''Corynorhinus townsendii'', syn. ''Plecotus townsendii''.]]
 
  +
  +
[[Image:Panneau_Protection-des-Cavernes_CDS83_2021.jpeg|thumb|center|upright=1.6|Panneau d'information grand public sur la protection des cavernes.]]

Version actuelle datée du 3 février 2022 à 16:43

Recommandation concernant les chauves-souris[modifier]

Corynorhinus townsendii, syn. Plecotus townsendii.
La fréquentation de cavités abritant des chauves-souris implique généralement un dérangement des animaux.
Cependant, ce dérangement peut être nettement réduit par des pratiques responsables envers les chauves-souris.
Voici comment réagir selon les cas :

Je prépare une sortie dans une cavité[modifier]

Je consulte la fiche cavité sur Grottocenter[Note 1] et vérifie la présence ou non de chauve-souris. Si des chauves-souris sont présentes, j'adapte le nombre de pratiquants et la période de pratique aux enjeux du site. En cas de doute, je prends contact avec le correspondant chiroptères local.

J'arrive à l'entrée d'une cavité équipée d'un panneau signalant la présence de chiroptères[modifier]

Je fais demi-tour si je suis dans une des périodes sensibles où elles sont présentes.

Je suis en exploration et rencontre une colonie de chiroptères (de quelques dizaines à plus de 1000)[modifier]

Je fais demi-tour quelle que soit la saison. En effet, l'affolement dans une colonie peut être dramatique. En période estivale, il peut conduire à l'échec de la reproduction, ce qui est grave pour ces animaux qui n'ont qu'un seul petit par an. Des réveils répétés en hiver mettent l'animal en danger de mort : ses réserves énergétiques s'épuisent à chaque nouveau réveil.

J'avertis le correspondant chiroptères local.

Je peux revenir à une autre saison, la présence des chiroptères étant saisonnière.

Je suis en exploration et rencontre des chauves-souris isolées[modifier]

Je poursuis mon exploration en respectant les règles suivantes :

  • Je ne m'attarde pas dans la zone “habitée”,
  • Je ne stationne pas à la verticale directe de la chauve-souris, même sans lampe acétylène (la chaleur dégagée par le corps monte).
  • J'utilise un éclairage électrique de faible puissance et j'éclaire au sol le temps de franchir la zone « habitée ». La lumière rouge est significativement moins dérangeante pour les chauves-souris.
  • Je limite le plus possible les bruits et la parole lors de ma progression dans leur environnement perceptible (cliquetis métalliques, bruits de pas sur les éboulis, etc.).
  • Dans les passages étroits, je redouble de vigilance pour détecter la présence de chiroptères.
  • Enfin règle impérative à respecter : si elles se mettent à bouger ou qu'elles fléchissent leur pattes, alors je m'éloigne au plus vite et en silence afin qu'elles retrouvent leur quiétude.
  • Si le nombre de chiroptères est assez élevé (au moins une dizaine), j'informe le correspondant chiroptères local.

Je conduis des chantiers de désobstruction[modifier]

L'emploi d'explosifs dégageant des gaz toxiques, les détonations, la modification de l'intégrité physique d'une grotte peuvent entraîner la mort des chauve-souris ou une désertion du site.

Il est nécessaire de vous assurer de l'absence de chiroptères sur les sites où de tels chantiers sont réalisés.

Correspondants chiroptères et protection du milieu souterrain en France[modifier]

Une liste de correspondants chiroptères régionaux est publiée dans la rubrique "Le Groupe Chiroptères National" de la Société française pour l'étude et la protection des mammifères (SFEPM).

La sauvegarde des chiroptères s'inscrit notamment dans la protection globale du milieu souterrain.

Panneau d'information grand public sur la protection des cavernes.


Erreur de référence : Des balises <ref> existent pour un groupe nommé « Note », mais aucune balise <references group="Note"/> correspondante n’a été trouvée