CNEK:Fr/Accueil_CNEK

De GrottoCenter
Révision datée du 10 août 2022 à 16:57 par BTH (discussion | contributions) (→‎Principales activités du CNEK : deuxième week end de septembre)

Accueil du site CNEK provisoire

العربية (ar) - Български (bg) - বাংলা (bn) - Català (ca) - Deutsch (de) - Ελληνικά (el) - English (en) - Español (es) - Français (fr) - עברית (he) - हिन्दी (hi)
Hrvatski (hr) - Bahasa Indonesia (id) - Íslenska (is) - Italiano (it) - 日本語 (ja) - Nederlands (nl) - Polski (pl) - Português (pt) - Русский (ru) - 中文 (zh)

Aidez-nous à transposer cette page dans votre langue - Contactez-nous via Facebook ou Wikicaves
Help us to transpose this page in your language - Please contact us via Facebook or Wikicaves
Ayúdenos a transponer este página en su idioma - Contáctenos via Facebook o Wikicaves

Si cette page n'est pas disponible/complète dans votre langue, n'hésitez pas à la créer/compléter en transposant sa version française ou anglaise (lien ci-dessus ou texte ci-dessous).
Should this page be not yet available in your language, feel free to create/complete it by transposing from the French or English version (link hereabove or text hereunder).
Si este página no está disponible en su idioma, no dude en crearla/completarla mediante la versión francesa o inglesa (enlace más arriba o texto más abajo).

Bandeau-CNEK-2021.png

Cette page constitue le point de départ d'un espace provisoire de publication destiné à assurer la continuité de mise à disposition des informations relatives au Centre Normand d'Étude du Karst (CNEK), en attendant la résolution des soucis d'hébergement du site web officiel du CNEK.

Source : Archives du web.

Histoire du CNEK

fr: Le CNEK, fruit de plus de 50 ans de recherches spéléologiques en Normandie.
en: The CNEK results of more than 50 years of speleological research in Normandy.
pt: O CNEK é o resultado de mais de 50 anos de pesquisa espeleologica na Normandia.


Le CNEK est une association régie par la loi dite de 1901, à but non lucratif, déclarée en Préfecture de Rouen (Seine Maritime), en mai 1990, constituée de la réunion du Groupe Spéléologique du Havre et de membres de groupes spéléologiques de la région rouennaise (section spéléologie de l’Athlétique-Club Renault de Cléon, Groupe Méandre) ou de la région d’Evreux (Spéléo-Club de Saint-Sébastien-de-Morsent).

Siège du CNEK / CNEK home office / Sede do CNEK :
Mairie, 76450 Saint-Martin-aux-Buneaux, France

La spéléologie que pratiquent les clubs de Normandie est fondamentalement tournée vers l’extérieur de la région. Ne pouvant pas toujours fréquenter, pour des raisons de distance et de temps, les gouffres et les grottes du Jura, des Alpes, des Causses ou des Pyrénées, ils sont amenés à pratiquer les grottes normandes mais cet usage répond à des objectifs spécifiques qui sont essentiellement :

  • l’initiation pour assurer le recrutement indispensable à la survie de l’association, d’où la notion de "grotte-école",
  • l’entraînement pour acquérir le niveau technique nécessaire des équipiers lors des séjours à l’extérieur.

Une association pour les grottes normandes

Le Centre Normand d’Étude du Karst et des cavités du sous-sol est la seule association normande dont l’objectif principal est l’étude des grottes normandes. Déclaré en Préfecture de Rouen en mai 1990, le CNEK est le fruit d’une longue maturation et l’héritier de plus de cinquante années de pratique normande, mais aussi sur tous les continents.

Une de ses sources est havraise, à partir du G.S.-M.J.C.-H. (1964-1976) puis du G.S.H. (1976-1990) et la revue " Spéléo-Drack ". Une autre est elbeuvienne, à partir de l’A.C.R.Cléon (1976-1990). D’autres encore proviennent de Rouen, d’Evreux...

Dès 1976, la notion de CNEK, association de recherche en Normandie, prend forme au travers d’une union informelle de pratiquants (Joël Rodet, Jocelyne Cattreux, François Desbordes, Jean-Claude Staigre, Danièle Sayaret, ...) et des premières publications, associée très rapidement (1977) au Laboratoire de Géologie de l’Université de Rouen que dirige alors le Professeur Georges Conrad, spéléologue marseillais de renom. C’est ainsi que naît en 1980, la revue " Spéléo-Tract " qui cristallise alors la production du jeune groupe.

Des résultats importants sur le terrain

La décade 1980-1990 est très riche en résultats qu’illustrent des travaux importants pour la Normandie :

  • la découverte et l’exploration de la rivière souterraine du Heurt et ses 320 m de développement,
  • l’exploration du réseau du Cap Fagnet et de ses 300 m de labyrinthe (206 m pour la grotte principale),
  • la désobstruction de la grotte du Funiculaire et d’une partie de ses 360 m de développement,
  • l’altimétrie de l’ensemble souterrain de Caumont (six mois de mesures),
  • l’altimétrie de l’ensemble souterrain du Mont Pivin, aux Andelys (deux mois de mesures),
  • la prospection systématique des 106 km de la Côte d’Albâtre, d’Ault à Antifer (quatre années de prospection, d’exploration, de topographie, de photographie),
  • les listes-inventaires des départements de l’Eure, de la Seine Maritime et de la Somme (publiées dans trois revues spéléologiques normandes), pour ne citer que les principaux.

Des publications ponctuent ces activités, tandis que des congrès permettent des bilans.

Un regroupement de compétences unique en Normandie

En 1990, l’association s’officialise et hérite du patrimoine important du Groupe Spéléologique du Havre (bibliothèque, revues Spéléo-Drack et Spéléo-Tract, Centre Havrais d’Information Spéléologique, etc.).

Résolument tourné vers l’étude du milieu souterrain normand, il s’appuie sur des compétences affirmées en matière de

  • milieu naturel/karst avec Joël Rodet, chercheur CNRS de renommée, spécialiste mondial de la craie, premier Instructeur Fédéral de Spéléologie en Normandie,
  • milieu artificiel avec Jean-Luc Audam, tailleur de pierre et puisatier, meilleur connaisseur des carrières régionales,
  • milieu vivant avec Danièle Sayaret, enseignante de biologie,
  • paléontologie et sédimentologie avec Jean-Claude Staigre, amateur éclairé, formé par les Sociétés Savantes et les Museum locaux,
  • milieu des Travaux Public avec Régis Fareu, puisatier professionnel, sensibilisé à la protection de l’environnement,
  • technique des chantiers souterrains avec Jean-Pierre Viard, bricoleur de génie, récompensé comme Chevalier de l’Ordre National du Mérite (par Laurent Fabius), récipiendaire de la Médaille du Sénat et de la Médaille d’Honneur de la Commune de Saint-Martin-aux-Buneaux,
  • exploration des conduits noyés et siphons avec Patrick Bernard, le meilleur spécialiste normand de l’époque, cadre national de plongée souterraine.

Assurément, le CNEK offre la plus complète association de compétences en Normandie. La formation technique y est aussi très développée avec des initiateurs fédéraux et le premier et seul instructeur de Normandie pendant 30 ans.

Les principaux chantiers de cette période sont devenus des références régionales, voire beaucoup plus, avec

  • les 853 mètres de désobstruction de la grotte des Petites Dales (fin 2021) ;
  • les 730 mètres de la grotte de la Mansonnière, au sein d’un ensemble de plus de 1000 mètres de galeries ouvertes et explorées.

Une association intégrée dans la société

Sa politique d’intégration de la dimension spéléologique normande dans la société est concrétisée par

  • l’inscription de la grotte des Petites Dales au Conservatoire Fédéral du Milieu Souterrain,
  • une convention municipale pour la gestion du site de la Mansonnière, classé "Natura 2000",
  • l’ouverture annuelle des sites de la Mansonnière puis des Petites Dales au grand public à l’occasion des journées de la Science en Fête puis des Journées du Patrimoine, avec le concours des élus locaux.

Ainsi elle intègre les domaines de la vulgarisation et de la protection du milieu naturel, par la production de nombreuses publications, des expositions, des conférences, des journées "Portes Ouvertes", des relations avec les médias (journaux, télévision, radios locales, etc.) et une profonde relation avec les collectivités locales (Saint-Martin-aux-Buneaux, Bellou-sur-Huisne, Comité de Communes du Perche Rémalardais, Parc Naturel Régional du Perche, Conseil Général de l’Orne, etc.).

Un centre de recherche original et international

Enfin, et fondamentalement, la politique du CNEK s’enracine dans le milieu scientifique avec son implication

  • dans les recherches karstologiques du CNRS (chercheur CNRS dans l’UMR 6143-Laboratoire de Géologie de l’Université de Rouen, étudiants, collaborations en Europe et en Amérique du Sud),
  • dans la recherche archéologique (Université de Paris X-Nanterre, Service Archéologique de Basse Normandie, Museum National d’Histoire Naturelle de Paris, etc.),
  • dans l’étude et la valorisation du patrimoine géologique et géomorphologique, tant en Normandie (CRPGHN, CENHN) qu’au Brésil (CRPG-MHNJB/UFMG),
  • dans la recherche du patrimoine archéologique, technique et sociologique du milieu souterrain naturel et artificiel.

Nous intégrons systématiquement les étudiants intéressés par la recherche souterraine, en géologie, en géomorphologie, en archéologie, pour la durée de leurs études, dès la licence jusqu’à la soutenance du doctorat. C’est ainsi que des étudiants brésiliens accompagnent nos recherches depuis plusieurs années (F.A.A. Gonçalves, M.C. Pereira, L.M.S. Almeida, ...), dont certains en doctorat (A.L.V. Bitencourt, R. Hardt, A.M.C. Vasconcelos, ...).

Aujourd’hui, nos activités s’étendent au-delà des frontières nationales, en particulier :

  • en Belgique avec l’Université de Liège et le Club de Recherches Spéléologiques Ourthe-Amblève,
  • au Brésil, avec le Grupo Bambui de Pesquisas Espeleologicas (Belo Horizonte), le Instituto do Carste, et les Universités UFMG-Belo Horizonte (Minas Gerais), PUC-Belo Horizonte, UFVJM (Diamantina, MG), UFLA (Lavras, MG), UFBA (Salvador, Bahia), UNESP-Rio Claro (São Paulo) et UNIFESP-Diadema (São Paulo), où nos études s’étendent aux grottes des calcaires micro-cristallins précambriens et des roches siliceuses (granite, itabirite, grès et quartzite).

Objectifs du CNEK

L’objectif principal du CNEK est l'étude du milieu superficiel et souterrain des régions karstiques de Normandie, tant pour ses cavités naturelles que pour les cavités artificielles (marnières, carrières souterraines, souterrains, etc.).

Cet objectif est complété par l’approche scientifique de systèmes karstiques dans la craie d’autres régions dans le monde (Basse-Meuse belgo-néerlandaise), dans les calcaires classiques (Haute-Savoie, Brésil) et dans les substrats non-carbonatés (grès et quartzites du Brésil).

Cette approche est pluridisciplinaire tant en sciences (spéléologie, géomorphologie, géochimie, archéologie, hydrogéologie) qu’en techniques (exploration, techniques et matériel de désobstruction, plongée souterraine, travaux publics, etc.) et largement ouverte aux collaborations extérieures (France, Belgique, Italie, Portugal, Brésil).

Le CNEK a reçu en 2017 le prix Martel-de Joly de la Fédération Française de Spéléologie pour son travail de recherche sur la grotte des Petites-Dales.

Principales activités du CNEK

  • des chantiers très localisés (Petites-Dales, La Mansonnière, Salle du Bâteau, Mont Pivin, etc.) y compris à l’Etranger (Montagne Saint Pierre, Peruaçu) ;
  • des études menées en collaboration (CNRS, Université de Rouen, Université de Orléans, Université de Franche-Comté, Université de Liège, Universidade de Coimbra, UFMG, UniMontes, UNESP, UNIFESP, UFLA, UFVJM, ...) ;
  • la mise en place d’un réseau européen de recherche dans le karst (EuRekarst - European Research in Karst) ;
  • une politique de publication à tous les niveaux, depuis le bulletin municipal jusqu’aux revues internationales spécialisées ;
  • un outil de publication propre (Spéléo-Drack et Spéléo-Tract) ;
  • un fonds bibliothécaire propre, issu des acquisitions, dons et échanges ;
  • un fichier propre des cavités naturelles et artificielles de Normandie ;
  • des visites à vocation patrimoniale et scientifique, notamment en marge des Journées du Patrimoine.

Les visites guidées de la grotte des Petites-Dales

Traditionnellement, chaque second week end de septembre, soit une semaine avant la date officielle des Journées du Patrimoine, le CNEK et des associations partenaires organisent, en relation avec les structures locales de la Fédération française de spéléologie, des visites guidées de la grotte des Petites-Dales, ouvertes au public et d'une durée d'une heure et demie environ.


Journées du Patrimoine avant 2022
Affiche annonçant les Journées du Patrimoine 2019 à la grotte des Petites-Dales.
Affiche annonçant les Journées du Patrimoine 2021 à la grotte des Petites-Dales.
Journées du Patrimoine 2022
10 et 11 septembre 2022
[Affiche 2022 à venir]


Programme prévisionnel

- samedi 10 septembre, à 11 h - visite inaugurale pour les élus locaux et la presse, à l’invitation de Monsieur le Maire de Saint-Martin-aux-Buneaux,

- samedi 10 septembre, de 14 à 18 h - visite gratuite pour le public, par groupe de 15 personnes maximum, avec guides. Un départ est programmé toutes les 15 mn, à partir de 14 h. Dernier départ du samedi à 18:00 h.

- dimanche 11 septembre, de 9 à 17 h - visite gratuite pour le public, par groupe de 15 personnes maximum, avec guides. Un départ est programmé toutes les 15 mn, dès 9 h le matin. Dernier départ du dimanche à 17:00 h.


Caractéristiques de la grotte des Petites-Dales

Il s’agit d’une cavité naturelle, creusée par l’eau et les acides transportées dans le plateau crayeux de Vinchigny, à Saint-Martin-aux-Buneaux et qui a été comblée, au fur et à mesure de son creusement, par des sédiments essentiellement entraînés depuis la surface du plateau par l’eau engouffrée dans des bétoires ou pertes.

Cette grotte, ancienne (moins de 800.000 ans), a enregistré de nombreuses informations associées à l’évolution de la topographie et du paysage de cette région que les scientifiques essaient de décrypter peu à peu.

Pour y parvenir, il faut avant tout dégager partiellement les conduits de leur comblement sédimentaire, pour permettre le passage de l’Homme. Depuis 1991, c’est l’objet d’un grand chantier de désobstruction, un des plus importants jamais réalisés dans une grotte en France. A ce jour plus de 3.300 m3 de déblais ont été évacués, libérant 800 m de conduits pénétrables par le spéléologue. En 2002, elle est devenue la plus importante grotte de Seine-Maritime et son développement reconnu continue de progresser, malgré les obstacles importants que les désobstrueurs, tous bénévoles, rencontrent.

Une documentation sur la cavité est proposée au visiteur, contre une participation financière modeste.

Nous en profitons pour remercier les généreux mécènes qui nous encouragent et nous aident grandement par leurs dons.


Accès à la grotte des Petites-Dales

La grotte s’ouvre sur le territoire de la commune de Saint-Martin-aux-Buneaux (Seine-Maritime), dans un terrain privé, à proximité immédiate de la route départementale 68 (Rue de la Côte d’Albâtre) qui relie Sassetot-le-Mauconduit à Saint-Martin-aux-Buneaux, à 200 m du carrefour du fond de la vallée, en amont du village des Petites-Dalles.

Coordonnées GPS : Lat. / Long. = 49.8160 °N / 0.5317 °E (cf. fiche Grottocenter ou OpenStreetMap)

Le site d’accueil est matérialisé par des banderoles et des panneaux, au pied d’une petite falaise blanche, en rive droite de la valleuse.

Il est recommandé de stationner et de se déplacer avec prudence et en respectant le Code de la Route, à proximité de la grotte.

Il est demandé de respecter les propriétés privées, et en particulier le parking privé devant le bâtiment blanc de la menuiserie située juste au-dessus de l’entrée de la grotte : le stationnement y est strictement interdit. Un stationnement pour camping-car est accessible à 250 m de la grotte (informations à l’accueil).


Conditions de la visite

La visite de la grotte est gratuite. Nous vous remercions de respecter les guides qui gracieusement mettent leur temps et leurs connaissances à votre disposition.

Les enfants de plus de quatre ans , sont acceptés à condition d’être tenus par la main, individuellement, par un adulte. Cependant, nous n’encourageons pas la visite pour les enfants de moins de 7 ans pour des raisons évidentes d’intérêt. Il ne s’agit pas d’ostracisme, mais les enfants trop jeunes ne peuvent pas bénéficier de la qualité des commentaires.

Les enfants de moins de 4 ans et plus particulièrement les nourrissons et enfants en landau ou poussette, ne sont pas admis . En plus des raisons évoquées au paragraphe précédant, la basse température et le taux d’humidité (100 %) pourraient avoir des conséquences sanitaires sur des organismes trop jeunes et/ou fragiles. Nous ne doutons pas de la compréhension des parents. En conséquence, la visite est déconseillée aux jeunes enfants, aux asthmatiques et aux insuffisants respiratoire.

La visite intégrale de la cavité (800 m) ne peut être autorisée qu’à des spéléologues assurés par la Fédération Française de Spéléologie. Pour des raisons de fluidité, elle ne peut être autorisée qu’en dehors des périodes d’afflux. Se renseigner auprès de l’organisateur.

La visite pour le public, représente un parcours aller/retour d’environ 830 m dans un conduit d’au moins 1,80 m de hauteur sous voûte et de 1,5 m à 5 m de largeur.

Chaque visite est encadrée par deux guides. Le visiteur s’engage à obéir aux injonctions des guides.

La durée de la visite pour le public est de l’ordre d’une heure et demi (1:30 h).

L’ensemble du parcours ouvert au public est éclairé par des ampoules électriques alimentées par le réseau EDF.

Chaque visiteur est tenu de porter en permanence un casque qui lui sera confié à l’entrée et qu’il rendra à la sortie. Nous demandons aux parents d’équiper, dans la mesure du possible, les enfants de moins de 12 ans de leur casque de vélo, les casques de chantier se révélant inadéquates pour les petites têtes.

Le parcours est sans obstacle et accessible aux handicapés en fauteuil, à condition d’être accompagné individuellement d’un valide.

La température moyenne de la grotte est de l’ordre de 10 à 12°C et le taux d’humidité est élevé (100 %). Nous vous conseillons donc de vous couvrir en conséquence.

La paroi et la voûte de la grotte sont fragiles (craie et sédiments). Il est demandé de ne pas y toucher.

Dans la grotte, il est interdit de satisfaire des besoins pressants, de fumer, de crier, de manger, de cracher et d’avoir un comportement agressif et irrespectueux vis à vis des autres participants.

Seules les photographies à finalité privée sont autorisées dans la grotte. Pour les autres finalités, consulter le conservateur, Nicolas Lecoq, ou le conservateur adjoint, Joël Rodet.

Les commentaires sont classiquement en français. En cas de difficulté de compréhension de cette langue, prévenir l’accueil qui pourra éventuellement proposer une visite avec commentaires en anglais, voire en portugais, espagnol, italien, allemand ou encore en russe. - If necessary, special english speaking visit available : please contact the staff before the visit. For other languages, contact us before. - Em caso de necessidade, a visita pode ser comentada em português. Por favor, avise a secretaria antes da visita. Para outros idiomas, contactar a secretaria com antecedência.

Pour toute information complémentaire, contacter un représentant du CNEK, responsable de la manifestation (cf. section "Contacter le CNEK").


D'autres visites, à vocation thématique (principalement scientifique), sont possibles durant l'année, sur demande (cf. section "Contacter le CNEK").

Principales publications du CNEK

fr: Le CNEK publie les travaux de ses membres. Pour cela, il dispose de deux revues : Spéléo-Drack - collection monographique de spéléologie normande, et Spéléo-Tract - organe de diffusion rapide.

Il propose aussi les Editions du CNEK, regroupant des documents aussi divers qu’une thèse, des Actes de Congrès, ou des rapports. C’est ainsi qu’il a décidé de rassembler ses travaux brésiliens dans une nouvelle collection "Carso Brasiliensis".


en: The CNK publishes its membres’ research works. It offers two series : Speleo-Drack - complete work collection of norman speleology and Speleo-Tract - quick diffusion serie.

It offers too the Editions du CNEK supply of thesis, Proceedings or research reports. Brasilian works are now listed into a new collection "Carso Brasiliensis".


pt: O CNEK publica os trabalhos de pesquisa dos seus socios. Ele oferece duas revistas : Speleo-Drack - coleção monografica de espeleologia normanda e Speleo-Tract - orgão de difusão rapida.

Além dessas, ele publica nas Editions du CNEK, documentos diversos como monografia de tese, Atas de congresso, relatorios de pesquisa. Agora os trabalhos sobre o carste brasileiro constituem uma nova coleção "Carso Brasiliensis".

Pourquoi rejoindre le CNEK ?

Le CNEK n’est pas un club de spéléologie classique. Nous n’assurons pas une formation basique de spéléologie au néophyte car nous ne sommes pas assez nombreux pour cela et nous sommes largement impliqués dans la recherche scientifique et technique. Ceux qui souhaitent s’initier à la spéléologie devraient se tourner vers les nombreux clubs normands qui assurent cette formation. Il y a même désormais une association professionnelle située à Caumont (Eure) qui peut vous guider en toute sécurité dans la découverte du monde souterrain et dans votre apprentissage.

Le CNEK n’est pas non plus un organisme de tourisme spéléologique, qui organise des sorties régulièrement pour ses membres et ses invités, à la découverte des cavités classiques de France et de l’Etranger. Nous invitons ceux qui veulent parcourir les beautés souterraines des massifs karstiques de France et d’Europe, à rejoindre les clubs normands qui effectuent plus ou moins régulièrement ce type d’activité.

Le CNEK est une association qui s’intéresse à la cavité pour elle-même, et qui développe des recherches sur de très nombreux sujets, en s’appuyant sur différents chantiers menés par le CNEK ou par des organismes amis : grotte des Petites-Dales, grotte de la Mansonnière, grotte du Pylône, pour la Normandie, mais aussi en Mayenne avec nos collègues archéologues, en Belgique avec l’Université de Liège et le CRSOA, ou encore dans le lointain et immense Brésil.

Ceux qui souhaitent connaître le milieu souterrain pour ses qualités et ses spécificités, peuvent nous rejoindre et s’intégrer dans nos programmes de recherche, voire en développer de nouveaux. Notre objectif est le milieu souterrain (spéléologie physique), et les activités qui s’y rattachent, dans le paysage (karstologie), dans les êtres vivants qui y vivent ou y passent (biospéologie), de la préhistoire à nos jours (archéologie), et dans l’implication des hommes (sociologie, histoire).

Si vous vous sentez l’âme d’un découvreur, vous pouvez nous rejoindre : contactez-nous. Il vous faudra deux parrains parmi les membres, payer une légère cotisation annuelle et vous affilier à la Fédération Française de Spéléologie, pour participer au grand mouvement d’exploration du milieu souterrain et bénéficier d’une couverture sérieuse d’assurance.

Contacter le CNEK

Conseil d’Administration

Président et ancien Conservateur de la grotte des Petites-Dales : Joël Rodet
11 rue du Bel Air, 76130 Mont-Saint-Aignan, France
33/0-954 18 03 74
(joel.rodet@univ-rouen.fr) (joel.rodet@hotmail.fr) (joel.rodet@gmail.com)

Né en 1949, Joël Rodet pratique la spéléologie scientifique depuis 1963. Membre-Fondateur du GS-MJC-H (1964), puis Président-Fondateur du GSH (1976) et enfin Président-Fondateur du CNEK, c’est un karstologue professionnel, spécialiste des substrats crayeux, qui a largement ouvert ses compétences sur des substrats non carbonatés comme les grès, les quartzites, les granites et gneiss, mais aussi dans les itabirites (minerai de fer).


Vice-Président et membre d’honneur CNEK : Jean-Claude Staigre
1, résidence Les Jonquilles, rue Claude Monet, 76320 Saint-Pierre-lès-Elbeuf, France
33/0-235815380 & 33/0-625401363
(jeanclaudestaigre@hotmail.com)


Secrétaire et Conservateur de la grotte des Petites-Dales : Nicolas Lecoq
7, rue Jean Barthélémy Le Couteulx, 76380 Canteleu, France
33/0-661 83 63 31 & 33/0-235 36 08 27
(nicolas.lecoq@univ-rouen.fr)


Trésorier : Jean-Luc Audam
6, boulevard Claude Monet, 76380 Canteleu, France
33/0-235 36 37 88
(jeanlucaudam@aol.fr)

Bibliographie

Lexiques spéléologiques

Dictionnaires de karstologie
(Diccionario / Dictionary / Dicionario / Dizionario / Wörterbuch)


Pour ceux qui veulent relativiser nos définitions de termes de karstologie, nous proposons une liste de références bibliographiques portant sur le thème du karst, dans différentes langues et cultures.

Par ailleurs, vous trouverez certains termes dans de nombreux dictionnaires de géologie, de géographie, de géomorphologie ou encore d’hydrologie et hydrogéologie. Les définitions peuvent alors épouser des acceptions spécifiques qui pourraient paraître contradictoires.

English
  • FIELD Malcolm S. (2002). A lexicon of cave and karst terminology with special reference to environmental karst hydrology. National Center for Environmental Assessment, US Environmental Protection Agency, Washington, DC, 214 p. (digital version)
  • LOWE David & WALTHAM Anthony (2002). Dictionary of karst and Caves : A brief guide to the terminology and concepts of cave and karst science. British Cave Research Association, Buxton, David Judson ed., Cave studies series, n°10, 40 p. [978-0-900265-24-8]
  • POUCHER Sandra & COPELAND Rick - eds. (2006). Speleological and karst glossary of Florida and the Caribbean. University Press of Florida, 196 p. [978-0-8130-3006-7]
Français
  • CHOPPY Jacques (1985). Dictionnaire de spéléologie physique et karstologie. Spéléo-Club de Paris, 150 p. [sans isbn]
  • FENELON Paul (1968). Vocabulaire français des phénomènes karstiques. Mémoires et Documents, volume 4, année 1967 : Phénomènes Karstiques, Editions du Centre National de la Recherche Scientifique, p. 13-68. [sans isbn]
  • VIALA Claude (2000). Dictionnaire de la spéléologie. Spelunca-Librairie Editions, Fédération Française de Spéléologie, 263 p. [978-2-900894-12-3]
Português
  • COLLET Guy-Christian (1981). Contribuição para a elaboração de um glossario espeleologico. Grupo Espeleologico Bagrus, São Paulo : 84 p.
  • RODRIGUES Maria Luisa - coord. (2007). Glossario ilustrado de termos carsicos. Edições Colibri, Lisboa, 167 p. [978-972-772-713-1]
  • TRAVASSOS Luiz Eduardo Panisset, RODRIGUES Bruno Durão, TIMO Mariana Barbosa (2015). Glossario conciso e ilustrado de termos carsticos e espeleologicos. PUC Minas, Belo Horizonte, 65 p. [978-85-8239-032-0]. [NDLR : document très basique aux définitions parfois floues ou très sommaires.]

Ouvrages divers

La bibliothèque du CNEK vous permet de consulter en ligne de nombreux ouvrages, articles, mémoires de thèse, etc. en relation avec les karsts de la craie : voir la bibliothèque CNEK numérisée.

Voir aussi

The Wikimedia Foundation / La Fondation Wikimédia
hosts a range of collaborative projects aiming to disseminate knowledge by open content
héberge plusieurs projets collaboratifs de partage de la connaissance, diffusés sous licence libre.

Wikipedia
Wikipedia
Encyclopédie
Wiktionnaire
Wiktionnaire
Dictionnaire
Wikinews
Wikinews
Site d'actualités
Commons
Commons
Médiathèque
Wikilivres
Wikilivres
Manuels
Wikidata
Wikidata
Base de données

Wikiquote
Wikiquote
Citations
Méta-Wiki
Méta-Wiki
Coordination
Wikiversité
Wikiversité
Cours et exercices
Wikisource
Wikisource
Bibliothèque
Wikispecies
Wikispecies
Répertoire taxonomique
Wikivoyage
Wikivoyage
Guide de voyage